• Marie Anne TERRAUX

Engagement des salariés et individualisation : quels enjeux ?


devenir entreprise apprenante

Pour un salarié engagé, sa motivation pour son travail prend le pas sur sa rémunération. L’engagement est la capacité pour un employé de s’investir à son poste, en faveur des résultats de l’entreprise. Individualiser les employés est une méthode de renforcement de l’implication de ceux-ci. L’individualisation prend en compte l’unicité de chacun des collaborateurs de l’entreprise et la flexibilité croissante attendue du travail de nos jours. Si elle est bien amenée, elle rapporte de nombreux bénéfices sur l’engagement des salariés.

Quels sont les enjeux de l’individualisation sur la motivation des salariés ?


Qu’est-ce que l’engagement des salariés ?


Définition de l’engagement des employés


L’engagement correspond au degré avec lequel le salarié est investi dans son travail. L’implication s’étend au-delà de sa mission, elle dépend aussi de :

  • son rôle dans la structure ;

  • son attachement à l’entreprise : sentiment d’appartenance ;

  • son rapport à ses collègues ;

  • son appréciation de la culture d’entreprise…


L’engagement des employés influe directement les performances de l’entreprise. Grâce à des salariés motivés, vous avez plus de chance d’atteindre vos objectifs. La Direction, le service des ressources humaines et les managers ont chacun un rôle à jouer pour accroître le taux d’engagement des travailleurs de l'entreprise qui permet de :

  • diminuer le phénomène de turnover ;

  • augmenter la productivité ;

  • cultiver le rayonnement de l’entreprise ;

  • entretenir les relations clients ;

  • parfaire le bien-être au travail.


Comment obtenir l’engagement des salariés ?


L’investissement au travail est le fruit de plusieurs facteurs, dont :

  • La confiance a priori : donner de l’autonomie aux employés, les laisser prendre des initiatives.

  • La prise en compte de l’individualité (ensemble des caractéristiques propres) de chaque personne.

  • La reconnaissance : gratitude envers le travail accompli du salarié de la part de sa hiérarchie.

  • La transparence : communication claire sur les objectifs, les chiffres… de l'entreprise.

  • L’accompagnement : communiquer en continu avec le personnel et être présent en cas de doutes ou de difficultés rencontrés.


Plusieurs leviers favorisent l’engagement des salariés. Voici quelques pistes de réflexions :

  1. Proposer de l’apprentissage en continu tel que le conçoit l’organisation apprenante et responsabilisante : Il favorise la mise en confiance du salarié qui se sent plus à l’aise à son poste. Un employé peu ou pas formé, peut se sentir dépassé par ses missions, il aura plus tendance à se désengager de celles-ci.

  2. Bâtir une culture d’entreprise performante : En communiquant et en incarnant les valeurs d'entreprise, vous attirez à vous des salariés qui vous ressemblent. S’ils adhèrent à votre vision et qu’ils en sont acteurs, ils seront plus impliqués dans la réalisation des objectifs.

  3. Récompenser le personnel : La récompense ne passe pas seulement par l’augmentation du salaire ou les primes. Pour renforcer l’investissement des salariés, le manager peut donner des compliments verbaux ou écrits, mettre en avant un résultat particulier en réunion… Mais il doit surtout inclure chacune et chacun dans des actions qui font sens et qui concourent au développement de l’entreprise, de sa marque, de tout ce qui concourt à un plus sociétal.

  4. Octroyer des perspectives d’évolution : Les salariés qui ont l’impression de stagner dans leur activité seront plus enclins à quitter l'entreprise. Vous devez être à l’écoute des ambitions des membres de vos équipes pour les encourager à maintenir leurs efforts, et leur proposer des parcours, y compris des périodes de césure durant lesquelles elles pourront s’investir autrement pour l’organisation, ou plus globalement pour la Société.


Individualisation au travail : de quoi s’agit-il ?


L’individualisation est une notion de Gestion des Ressources Humaines (GRH), qui fait référence à la personnalisation de la relation entre le collaborateur et la société qui l’emploie. C’est une politique d'en qui permet de répondre plus qualitativement aux attentes du collaborateur, en tenant compte de l’ensemble de ses caractéristiques.


Quels sont les avantages de l’individualisation ?


Cette approche novatrice bouscule le fonctionnement RH traditionnel : l’individualité prend le pas sur l’approche classique de la gestion. Il peut négocier en sa personne avec la direction des ressources humaines :

  • sa rémunération ;

  • l’aménagement de ses temps de travail ;

  • ses envies d’évolution de carrière ;

  • son souhait de faire valoir toutes ses compétences (y compris celles qui ne sont pas affectées à la mission pour laquelle il est principalement dédié)

  • son appétence à travailler pour des projets périphériques à son activité première, dans le cadre de son temps de travail


Dans les plus grands groupes, l’individualisation peut aussi être l’affaire du supérieur hiérarchique direct du salarié.


L’individualisation repose sur trois aspects :

  1. l’unicité du salarié : âge, sexe, état de santé, formation professionnelle, antécédents professionnels…

  2. les compétences globales acquises au travers son parcours

  3. la flexibilité du travail : c’est le poste qui s’adapte au salarié et non l’inverse (dans la limite du possible) : mobilité, horaires, télétravail…


Cette pratique apporte divers bénéfices à l’entreprise :

  • une meilleure relation entre les collaborateurs de divers niveaux hiérarchiques ;

  • de meilleures performances puisque les salariés sont plus motivés ;

  • une augmentation de la productivité et donc de la performance.

​Zoom sur : l’individualisation des salaires

Elle consiste en la rémunération de l’employé selon ses performances individuelles en lui octroyant une prime exceptionnelle, en augmentant sa part fixe ou en ayant une part variable sur son salaire. La rémunération individuelle a pour vocation de récompenser les efforts des salariés.

Pour être équitable, ce principe doit être clairement énoncé par l’employeur à tous les salariés. L’individualisation de la rémunération s’appuie sur différents critères propres à chaque employeur :

  • ancienneté ;

  • quantité de nouveaux contrats apportés ;

  • chiffre d’affaires généré ;

  • satisfaction des clients ;

  • cadence de production ;

  • capacité à innover ou à concevoir des solutions améliorant la performance individuelle, collective, de l’outil de travail, ou de l’environnement global.


Sa mise en place renforce l’engagement du salarié dans son travail, de manière quantitative et qualitative. C’est la forme d’individualisation la plus connue.



Les limites de l’individualisation salariale


Bien qu’elle présente des bénéfices, comme tout concept, l’individualisation du salarié possède ses limites. La diversité des temps de travail, des statuts ou des rémunérations peut affecter la cohésion au sein des équipes, être source de conflits ou de compétition malsaine. Qui plus est, la rémunération en entreprise reste très cadrée,


Elle peut faire naître un sentiment d’individualisme : l’employé privilégie sa propre réussite au détriment de ses pairs. L’individualisation de la GRH peut entraîner de la concurrence entre les salariés, contre productive au développement. C’est pourquoi il est essentiel de bien définir et assurer les processus d’implémentation de sa politique d’individualisation, et si besoin, de se faire accompagner dans la réalisation d’un audit RH.


Enjeu de l’individualisation sur l’engagement des salariés


L’individualisation est un excellent levier de motivation des salariés. Elle permet de s’adapter aux situations de chacun. Mais, ces nouveaux dispositifs RH ne doivent pas faire ressentir un manque d’équité entre les collaborateurs.

En pratique, vous devez veiller par exemple :

  • à appliquer des barèmes de calcul des primes individuelles identiques pour tous les salariés ;

  • préparer la communication interne sur le sujet d'individualisation en amont de son application ;

  • former les acteurs des différents niveaux hiérarchiques au management individualisé.



Des salariés engagés s’identifient aux valeurs de l’entreprise et ont conscience de ce qu’ils apportent. À vous, employeur, de motiver les salariés pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. L’individualisation est un excellent levier d’engagement du personnel. L’entreprise s’adapte aux besoins et aux résultats du salarié pour renforcer son implication au travail. Cette pratique nécessite tout de même un cadre d’application pour rester équitable. Pour en savoir plus, suivez les actualités RH sur le site d’INNOVARHÉ !


7 vues0 commentaire