• Marie Anne TERRAUX

Métiers en tension : Comment attirer les talents en période de recrutement ?


Les candidats se font de plus en plus rares ? Vous avez du mal à recruter ? Le poste que vous proposez fait peut être partie des métiers en tension. Certains domaines peinent plus que d’autres à recruter, surtout si les postes sont peu attractifs : pénibilité, horaires décalées, mauvaise image… Comment attirer les talents en période de recrutement  ? C’est l’enjeu de cet article.



Métiers en tension : Tout savoir


Qu’est-ce qu’un métier en tension ?


Une profession est sous tension lorsque le besoin en candidats est plus fort que l’offre disponible sur le marché du travail. Ceci se matérialise par un nombre de postes à pourvoir supérieur aux candidatures reçues. Un tel déséquilibre met en difficulté les entreprises qui font face à des obstacles pour recruter des talents compétents. Face à la pénurie de collaborateurs, tous les secteurs d’activité ne sont pas à égalité. Ainsi, on retrouve plus de postes à pourvoir dans les domaines :

  • de l’hôtellerie et de la restauration : serveurs, cuisiniers, agents d’entretien ;

  • du BTP : conducteurs de véhicules, ouvriers qualifiés ;

  • de l’informatique : ingénieurs, développeurs ;

  • des services à la personne : aides à domicile, aides-soignants…


Pourquoi une profession est-elle en tension ?


Plusieurs facteurs impactent le recrutement de nouveaux collaborateurs. Parmi eux, on retrouve principalement :


  • La pénurie de candidats


C’est le facteur le plus évident, la définition même d’un métier en tension. Pour réussir à attirer des candidats, il faut qu’ils existent ! Pour certains domaines, le manque de main-d'œuvre est réel et incontournable. C’est le cas surtout des métiers plus manuels.


  • La nécessité de compétences rares


Parfois, des postes peuvent ne pas être pourvus, non pas parce qu’il n’y a pas de candidatures, mais parce que celles-ci ne sont pas qualifiées. Bien que les diplômes ou les expériences ne manquent pas, les candidats ne possèdent pas les compétences primordiales pour le poste. C’est le cas pour les métiers très techniques ou avec des exigences spécifiques, comme dans le secteur du nucléaire.


  • L’image dégradée du poste


Les préjugés dont certaines professions font les frais, ne les aident pas à augmenter leurs chances de recrutement. Les candidats ne vont pas postuler, car les postes ne leur sembleront pas attractifs, à cause de conditions de travail qui semblent pénibles. Ceci peut être le cas des métiers jugés salissants, dans un environnement bruyant, difficiles physiquement, avec des horaires décalés ou encore qui ne requièrent pas de qualifications spécifiques.


  • Le manque de moyens financiers


Le déficit budgétaire empêche certaines entreprises de mettre en place les moyens nécessaires pour recruter (ressources humaines et matérielles), et d’avoir les moyens de proposer un salaire adéquat aux candidats. C’est notamment le cas dans le secteur médical public où le manque de moyens ne permet pas d’augmenter la rémunération des soignants.



5 solutions pour attirer les talents en période de recrutement


Comprendre ce que sont des métiers en tension, c’est bien, mais passer à l’action, c'est mieux ! Voici des solutions concrètes et applicables à votre processus de recrutement pour attirer plus facilement les employés dont vous avez besoin.


  • Former soi-même les candidats


Vous ne trouvez pas de candidats suffisamment qualifiés ? Formez-les vous-même ! C’est une pratique qui ne s’applique cependant pas à tous les postes, et où il faut accepter d’engager du personnel peu ou pas qualifié. Une fois la barrière franchie, vous verrez que vous avez tout à gagner. C’est peut-être d’ailleurs l’occasion pour vous de vous investir dans une démarche d’entreprise apprenante.

  • Améliorer la communication sur les postes à pourvoir


Si vous ne recevez pas de candidatures qualifiées, c’est peut-être que vous ne touchez pas votre cible ! Renforcer la communication sur les postes ouverts des métiers peu attractifs augmente les chances de candidatures. Vous pouvez améliorer votre marque employeur en communiquant de façon originale sur les réseaux sociaux, où les jeunes actifs sont présents. Au-delà du poste, mettez en valeur les atouts RH de votre entreprise : convivialité, bien-être au travail, avantages de la convention collective…

Les sites spécialisés en recrutement sont nombreux, la concurrence y est forte. Sortez des sentiers battus et postez des annonces accrocheuses, dynamiques, qui donneront envie au candidat d’y postuler.


  • Se renseigner sur les aides de l’État


L’Etat, via la structure Pôle Emploi, dispense des aides financières aux demandeurs d’emploi qui acceptent de suivre une formation en immersion dans une entreprise, pour un métier en tension telles que :

  • La POEI : Préparation opérationnelle à l’emploi individuelle, valable si le futur employeur recrute pour un contrat de travail d’un an minimum. Elle permet de combler le potentiel écart entre les compétences détenues et celles requises pour le poste.

  • L’AFPR : Action de formation préalable au recrutement, s’applique pour les contrats de travail de 6 à 12 mois.


Pôle Emploi propose également des ateliers comme MRS (la méthode de recrutement par simulation), ou l’organisation d’évènements autour de l’emploi. N’hésitez pas à vous rapprocher des structures publiques les plus proches de votre entreprise !


  • Faire appel à un cabinet de recrutement


Les traditionnels cabinets de recrutement ou chasseurs de tête sont toujours aussi efficaces pour vous en période de grands besoins. Ils vous permettent de déléguer tout ou une partie de vos procédés de recrutement. Ils sont souvent plus performants qu’un service RH, car c’est le cœur de l’activité : plus de contacts, plus d’expériences, plus grandes bases de données de candidats…

Moins onéreux, il existe aujourd'hui un entre-deux : le logiciel de recrutement. Il nécessite plus d’autonomie de votre part, mais reste un outil à envisager pour dénicher de nouveaux talents.


  • Revoir le processus de recrutement de l’entreprise


Former vos équipes et reprendre vos processus de recrutement sont un investissement sur le long terme. Les connaissances pourront être appliquées de nouveau à chaque nouvelle phase de recrutement au sein de votre entreprise. Notre formation pour développer vos ressources humaines peut vous aider à renforcer votre système de recrutement.



Les secteurs de la santé, du bâtiment ou encore industriel sont ceux qui représentent le plus de métiers en tension. Grâce à la formation, à une meilleure communication, ou en recherchant de l’aide auprès d’organismes agréés, vous pourrez attirer plus facilement les talents lors de vos périodes de recrutement.

Toutes les actualités sur les ressources humaines sont à retrouver sur notre site !


2 vues0 commentaire